Atelier de validation de la stratégie nationale de sécurité routière

Le mardi 12 mars 2019 a eu lieu l’atelier de validation de la stratégie nationale de sécurité routière dans la salle de conférence du Port Autonome d’Abidjan (PAA). Il faut dire que dans sa politique de modernisation du secteur des transports en général et routiers en particulier, le Ministre des Transports, M. Amadou KONE, a commandité cette étude avec l’appui de la Banque Mondiale, notamment sa branche SSATP qui s’occupe des projets de politiques de transports en Afrique.

Les travaux ont débuté par une partie solennelle avec les allocutions de diverses personnalités, à savoir :

  • le DG de l’OSER pour son mot de bienvenue aux invités et de remerciements au Ministre des Transports ;
  • la Représentante du SSATP, Mme TAWIA Addo-Ashong, qui s’est félicitée de la parfaite collaboration avec le Ministère des Transports, pour le succès de cette étude dont la finalité est l’amélioration de la sécurité routière en côte d’Ivoire ;
  • Le Directeur de Cabinet du Ministre des Transports, parrain dudit événement, qui n’a pas manqué de remercier les partenaires au développement (BAD, Banque Mondiale, etc.) qui ont montré leur intérêt à appuyer les réformes engagées au sein du Ministère des Transports. Il a terminé son propos par l’ouverture de l’atelier en lui souhaitant un aboutissement heureux pour que soit mieux traitée l’épineuse problématique de l’insécurité routière.

L’atelier proprement dit s’en est suivi avec l’exposé du rapport de l’expert et des échanges.

Francisco REINA BARRANCO, Directeur du Cabinet FRED Engeeniring, retenu pour l’étude, a présenté le rapport de son étude qui découle d’un diagnostic de la gestion de la sécurité routière en Côte d’Ivoire. La stratégie proposée par l’Expert comprend six (06) points essentiels, notamment :

  1. L’amélioration du cadre institutionnel de gestion et de coordination de la sécurité routière ;
  2. La protection des usagers vulnérables ;
  3. L’assurance d’une mobilité sûre dans les zones urbaines ;
  4. La réduction de l’accidentalité des axes interurbains principaux ;
  5. L’amélioration du comportement des conducteurs ;
  6. L’amélioration de la sécurité des transports en commun et de marchandises.

Différents domaines d’intervention ont été identifiés pour chaque axe prioritaire afin de cibler les actions pour solutionner les problèmes de sécurité routière identifiés (voir rapport final de l’expert).

De façon générale, les échanges entre le consultant et l’ensemble des parties prenantes du système de sécurité routière ont permis de voir des insistances et des contributions sur certains aspects (voir rapport final de l’atelier de restitution) tels que :

  1. la gouvernance institutionnelle ;
  2. la professionnalisation du secteur des transports routiers ;
  3. l’éducation des usagers de la route ;
  4. les contrôles et sanctions.

L’étude de l’expert de FRED Engineering, après des félicitations à lui adressées, a donc été adoptée à l’unanimité et servira de document de base pour la réorientation de la gestion de la sécurité en Côte d’Ivoire.

 

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *